28 mai 2015, Commentaires (44)

Ohé les amis ! Il revient !

Auteur: christelle

Je crois que cette annonce se passe de commentaire : l’un des évènements de la rentrée (n’ayons pas peur des mots) sera le retour du Spirou de Jijé, enfin publié en version originale et intégrale. Depuis 75 ans qu’il attendait patiemment son tour…

75 ans, et pourtant ! Ce Spirou n’a rien d’une vieillerie qu’on ressort du placard pour donner plus de poids au patrimoine. Alors qu’on en était encore aux balbutiements de la bande dessinée belge, Jijé était extrêmement novateur, alliant l’écriture quasi automatique à une décontraction parfois délirante. Si on ajoute son incontestable maîtrise du dessin à ces qualités, on obtient des planches qui n’ont rien à envier à certaines bandes actuelles. Il explose les cadres, improvise, s’amuse… Son Valhardi débordait d’énergie, mais ce n’est rien en regard de son Spirou, débordant d’humour et plus gracieux que jamais.

Autant de bonnes raisons, s’il en fallait, pour éditer ce volume, que nous voulons exhaustif ET définitif. On ne boude pas notre plaisir – ce n’est pas notre genre – et depuis plusieurs mois que ce projet est en cours, on a lésiné sur rien.

D’abord, une couverture « façon Ghielmetti », renversante ! Affichée dans notre cuisine depuis quelques semaines, elle nous donne de l’énergie les jours de désespoirs, une vraie cure de vitamines ! Nous ne sommes visiblement pas les seuls à être touchés par cette couverture puisque chez Dupuis, ils en ont même fait un poster promotionnel ! Epatant, non ?

Quant à l’introduction, nous avons choisi d’axer le sujet sur la place centrale de Jijé au sein du Journal de Spirou. Sans perdre Spirou de vue, bien sûr. En dehors des personnes averties, on a encore trop souvent l’impression que Jijé n’est pas considéré comme il le devrait. A notre façon, on en ajoute une couche. Et puis, après avoir écrit La véritable histoire de Spirou, l’intro de Valhardi, ainsi que celle du Spirou de Rob-Vel – qui reprend exactement les mêmes années -, le danger était de se répéter… Forcément, on vous raconte la même histoire, mais sous un autre angle, ce qui a le mérite de souligner et d’accentuer certains points. L’avantage de tout ceci, tout de même, est de nous permettre d’actualiser nos recherches et de les publier à rythme régulier. En préambule de cette copieuse introduction, vous pourrez admirer les couvertures de Jijé pour le journal…

Cette intégrale inclus toutes les histoires (de 1940 à 1951), agencées de façon chronologiques et fidèles à leur publication dans le journal. La différence ? Elle est simple : pour être publiés en album, certains épisodes ont été redécoupés afin de tomber sur un nombre de planche juste. Sauf que dans la réalité, La jeep, Fantasio et les fantômes et Les maisons préfabriquées sont une suite ininterrompue d’aventures : le début de l’une s’enchaîne avec la fin de la précédente sur la même planche, etc.

Sans parler des cases redessinées pour la version album.

Sensibles à cela, nous avons préféré respecter la narration de Jijé qui concevait ses histoires dans une joyeuse vitalité, sans se soucier d’une quelconque construction.

L’autre différence entre la publication dans le journal et en album, c’est la mise en couleur. La première apporte un charme tout particulier à ces pages qui s’accorde bien avec les dessins de Jijé. Dans cet élan, et pour préserver l’unité de ces 150 planches, Comme une mouche au plafond et Spirou et les hommes-grenouilles sont également publiées dans leur version originale. Donc une version différente de celle proposée dans les albums classiques de la série.

Et puis, ultime détail : tout comme cela a été fait pour Valhardi, ces planches bénéficient d’un important travail de restauration. Chaque case est reprise avec soin pour rétablir les griefs du temps et l’approximation technique de l’époque, sans rien dénaturer…

Et pour terminer le livre… les couvertures des recueils.

Commentaires (44) »

Laisser un commentaire

XHTML– Allowed tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*