21 juin 2010, Commentaires (6)

Le paillasson de Franquin !

Auteur: christelle

Nous voici rentrés de notre court séjour à Bruxelles au cours duquel nous avons fait beaucoup de « relations publiques ». L’inauguration de la très chouette expo au CBBD nous a permis de prendre quelques contacts utiles et d’en renforcer d’autres. Quand à l’expo même, c’était très émouvant de voir ces univers reconstitués ainsi que des documents d’époque. Je pense notamment aux numéros du journal qui semblaient sortir de presse tant ils étaient en bon état. Pour moi qui baigne en plein dans cette époque avec l’écriture des mémoires de Jean Dupuis, c’était comme si une passerelle m’avait transportée dans le passé. Cela avait quelque chose de magique.

L'entrée de l'atelier, avenue du brésil

Le lendemain, ce fut tout autant magique car nous avons eu le grand plaisir de passer quelques heures en compagnie d’Isabelle Franquin qui nous a emmenés en pèlerinage aux différentes adresses de son père. Cette visite guidée, émaillée d’anecdotes, avait elle aussi quelque chose de très émouvant. C’était comme pénétrer dans des sanctuaires : on regarde et on se tait. Allez savoir pourquoi, j’ai été impressionnée par le paillasson de verre à l’entrée de l’atelier rue du Brésil. Il porte l’usure de tant de visiteurs, et surtout de ces quelques rares personnes qui ont fait Spirou. Je n’ai pas pu m’empêcher de le photographier parce qu’en plus, il est vraiment beau !

Il est vrai que raconter la vie de Spirou est émouvant car on touche à des époques fondatrices qui ont eu un tel

le paillasson de Franquin...

retentissemment…Isabelle Franquin nous a également déniché quelques belles photos de son père, époque Spirou. Notamment les photos qui ont servi à sa documentation sur QRN.  Et puis, enfin, une photo de Greg à l’époque Zorglub. En plein dans le mille ! On s’aperçoit que les personnes ne savent pas toujours ce qu’elles ont dans leurs albums. Pour pouvoir identifier les gens, encore faut-il savoir à quoi ils ressemblent ! Cela nous vaut parfois quelques belles surprises…

Notre prochaine rencontre bruxelloise sera début juillet : le petit-fils de Jean Doisy et sa mère nous ouvriront leurs portes. Ils ont pris le temps de réunir des souvenirs et des documents dont ils avaient même oublié l’existence… Nous sommes évidemment très impatients de découvrir tout ceci…

On ne manquera pas de vous raconter tout cela !

A bientôt,

ch.

Commentaires (6) »

Laisser un commentaire

XHTML– Allowed tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*