Archives: juin 2013

27 juin 2013, Commentaires (8)

Oléron, partout, toujours !

Auteur: christelle

Après des derniers mois très chargés où nous avons tenté de mener de front la communication autour des 75 ans de Spirou, la poursuite de notre enquête, la réalisation des dossiers des intégrales Spirou de Tome et Janry et Sophie (à paraître cet automne), et la supervision du hors-série Spirou de Beaux Arts magazine, nous étions un petit peu… fatigués.

Mais tout ceci est déjà derrière nous grâce à l’ami Jo-El Azara. Organisateur d’un drôle de salon sur l’île d’Oléron, depuis vendredi dernier, et jusqu’à vendredi prochain, nous mêlons joyeusement animations et séances de thalasso, bains de soleil, dîner festifs et plein d’amitié… Avec Azara, Eric Loutte, Lucien De Gieter et Yoann, on se glisse dans la peau –et le peignoir ! – des curistes du Novotel avec force volupté…

Mais on bosse aussi ! Et quel succès : samedi soir, lors d’une signature, nous avons dédicacé… 1 livre, pendant que Yoann frôlait les 20 exemplaires. Du délire !

Bertrand et Yoann, très occupés à discuter de Spirou.

Lundi, nous avons donné conférence d’une heure avec Yoann dans le hall de l’hôtel devant… deux personnes ! Non, j’exagère, nos camarades étaient venus là nous soutenir ; il  y avait donc sept personnes. Pourtant, c’était sans doute notre meilleure conférence. Ah, vous avez loupé quelque chose, c’est certain.

Il fallait nous voir également hier après-midi, tenir conférence avec Yoann dans une bibliothèque parmi un public de centre de loisirs. Une vingtaine d’enfants à qui, évidemment, nous ne pouvions pas parler de l’aspect historique de Spirou. Nous avons donc fait les animateurs, les « monsieur Loyal » auprès de Yoann qui dessinait successivement Spirou, Spip, Champignac, Seccotine… Leur moment préféré fut sans nul doute lorsque nous avons repris un à un tous leurs prénoms en Zorglangue. Du grand art !

Le monde est tout -de-même très étrange car hier parmi les clients du Novotel, nous avons rencontré une femme dont le père était receveur des Postes à Marcinelle avant et après-guerre, et il allait très souvent rencontrer Paul Dupuis… Elle se souvenait avec bonheur du Journal de Spirou qu’elle lisait enfant (née en 1936 !) et qu’elle recevait gratuitement. Son époux était AdS. Son totem était Spip, bien entendu ! Mais hélas, pas de souvenir ou d’anecdote particulière pour notre enquête. Ni de documents…

Pour l’heure, finies les animations : on se repose, on se fait masser, rincer… en attendant samedi matin où une dure journée nous attend : direction Angoulême où se tiendra l’inauguration de ce qui a tout l’air d’être La belle expo Spirou, celle qu’il ne faut pas manquer. Celle où vous pourrez découvrir à votre tour notre Spirou Résistant, la superbe marionnette sculptée par Jijé et ancienne de 1942… Il faut la voir, elle est diablement impressionnante.

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas donné de nouvelles. Vous comprenez maintenant pourquoi.

Bien, j’enfile mon peignoir et je cours me faire papouiller ! A bientôt, Spi.