Archives: mai 2013

23 mai 2013, Commentaires (2)

Spirou dans Beaux-Arts

Auteur: christelle

Cet été, Beaux-arts magazine célébrera à son tour les 75 ans de Spirou en sortant un hors-série. C’est chouette, non ?

Depuis plusieurs semaines, nous travaillons à ce numéro, à titre de conseillers et rédacteurs. Mazette ! Bon, va falloir que chacun soit à la hauteur des attentes de l’autre…

Vendredi dernier, nous avons passé notre journée avec Frédéric Jannin, lequel a été chargé pour le magazine de sélectionner et commenter quelques scènes mythiques du Spirou de Franquin.

Fred Jannin, soumis à la question... (Photo B. P-Y)

Le choix est évidemment très subjectif, mais représente une sorte de florilège. Sur la vingtaine, seulement la moitié sera sans doute retenue pour l’article… Heureusement, avec nous, rien ne se perd puisque nous conserverons l’intégralité pour notre Véritable histoire de Spirou T2 !

Là, je me régale à retranscrire la vision de notre cher ami Fred sur l’oeuvre du grand Franquin qu’il connait sur le bout des doigts. Son regard est lumineux, riche, généreux, tendre… et ne peut que nous faire regretter de ne pas l’avoir connu comme lui l’a connu… Nous allons sans doute renouveler l’expérience. Ce point de vue est vraiment idéal pour comprendre de l’intérieur le génie de Franquin. Même si on en a une idée, quand elle est explicitée, c’est encore plus fort

A propos du hors-série de Beaux-Arts, il y aura également un article signé Philippe Capart – oui, vous avez raison de le penser : nous sommes très “copinage”. Mais pourquoi donc se priver du grand talent de nos amis quand ils en ont ?!

Et puis, Yoann et Vehlmann vous dévoileront en exclusivité les croquis préparatoires de la Turbotraction 3ème génération…

Difficile, pour ce hors-série, de faire le grand écart entre le grand public et vous, fidèles AdS. Mais on fait au mieux. On y met de la “matière”…

Bref, ne le loupez pas, ce numéro de Beaux-Arts ! ! !

Amie, partout, toujours,

Spi.

6 mai 2013, Commentaires (0)

Je vous avais promis…

Auteur: christelle

Je vous avais promis de vous raconter quelques anecdotes à propos de certains documents montrés dans notre livre, puis j’ai oublié. Il n’est pas trop tard pour me rattraper.

Voici donc la petite histoire de cette planche :

Il s’agit d’une planche signée Davine, donc dessinée par Luc Lafnet, parue dans la revue Guignol cinéma en septembre 1936. Nous étions alors totalement immergés dans le mystère Davine – ce fameux pseudonyme partagé par Lafnet et Blanche Dumoulin, l’épouse de Rob-Vel – et afin de mener à bien notre enquête, nous multipliions la documentation autour de Lafnet. Sachant qu’il avait signé quelques planches dans Guignol cinéma, nous avions eu l’envie de voir de quoi il retournait. Un peu au hasard, nous en commandons un numéro sur ebay… et par je ne sais quel enchantement, dans ce numéro figurait cette planche dans laquelle, une fois encore, il est question d’un peintre. Même  mise en scène que la première planche de Spirou, et que la planche de Bizouk et Pelik publiée dans notre livre. Cette similitude n’a fait que renforcer nos présomptions. Quant au caractère hasardeux de la découverte de ce document… Autant vous dire qu’après cela, nous nous sommes fortement interrogés sur la possibilité d’une aide divine dans nos recherches… Avouez qu’il y a de quoi, non ?

A propos de cette histoire de peintre, vous ai-je dit que depuis la parution de notre livre, un lecteur a découvert une planche de Luc Lafnet sur laquelle figure exactement le même peintre que dans la première planche de Spirou ? Même col roulé, même collier de barbe, même profil… pas de doute, le personnage est identique. Sauf qu’il a été dessiné en 1935, soit trois ans avant Spirou. Magnifique, non ?

On n’a décidément pas fini d’en découvrir, autour de la naissance de Spirou !

A bientôt,

Spi.