Archives: avril 2013

Après avoir célébré avec beaucoup de joie et d’émotion le 75ème anniversaire de Spirou -je prendrai le temps de revenir dessus dans quelques jours – voici venu le temps du Spirou Tour dont la prochaine étape est à paris, à la Fnac des Ternes. Nous y serons, joyeusement accompagné de Benoît « le débonnaire » Feroumont – l’auteur de la magnifique série Le Royaume – et d’autres auteurs de l’écurie Spirou. Conférence animée par Morgan di Salvia (Actua BD) à partir de 14 h 30 suivie de dédicaces pour ceux qui veulent, discussion pour les autres…

Séance de rattrapage samedi 18 mai à la journée BD de Quaregnon -près de Mons en Belgique. Même programme : conférence d’une heure animée par Morgan di Salvia, suivie de dédicaces ou discussion, au choix. Il y aura également Benoît Feroumont -on ne se quitte plus ! – mais aussi Fred Jannin, Sergio Salma, Flore Balthazar…

Nouvelle séance de rattrapage la semaine suivante, samedi 25 mai, au salon Bulles de Mantes, à Mantes-la-Jolie. Sans Benoît Feroumont, ni Morgan di Salvia…

Au plaisir de vous y voir, peut-être… Sinon, il faudra attendre Oléron, fin juin, ou Rochefort, fin août.

Spi.

16 avr 2013, Commentaires (8)

Dans le genre…

Auteur: christelle

Dans le genre « recherches autour du Journal de Spirou », notre ami Christian Jasmes vient de publier son travail sur Marcel Remacle, dessinateur du Journal de Spirou et du Moustique qui a en ce moment même les honneurs d’une expo à Tubize (Belgique).

Critique

Nous ne saurions trop encourager la démarche de Christian qui, comme nous mais avec moins de tapage (!) a mené l’enquête pour mieux connaître Marcel Remacle. La tache était ardue car cet auteur n’a jamais cherché la lumière, et qui plus est, a noué peu de relations dans le métier. Christian a été en contact avec sa famille, mais aussi avec Maurice Rosy qui, à son poste de Directeur artistique du Journal de Spirou, et surtout par affinité personnelle, était proche de tout ceux qui n’ont pas eu le bonheur de faire partie de la dream-team de Spirou. La biographie de Remacle est également éclairée par les témoignages de Walthéry et Léonardo et agrémentée de quelques belles photos

A lire…

A voir… l’expo dure jusqu’au 26 avril.

Spi.

Ce livret est disponible sur le site suivant :

http://www.bdtresor.net/index.php/module/souscription/resid/22/les-archives-de-bdtresor-special-remacle.html

8 avr 2013, Commentaires (11)

Auteur: christelle

Alors que nous revenions ce matin d’un nouvel enregistrement radio – RTL cette fois – nous avons eu le bonheur de découvrir dans notre boîte aux lettres la seconde édition de notre Véritable histoire de Spirou. Celle-ci est exempte d’un nombre considérable de fautes répertoriées sur le premier tirage ; et pour cause : une seconde relecture a été réalisée. Ainsi Doisy ne parle plus de la célèbre « poignée de maison » de Valhardi mais bien de la « poignée de main maison« , Philippe Capart ne dit plus que Spip est la « mascotte de la série » mais « la mascotte de la mascotte« , analyse autrement plus pertinente, et le récapitulatif de nos sources est ENFIN juste.

L’un d’entre vous m’a soufflé l’idée de mettre à votre disposition une liste de ces rectificatifs. Il est vrai que ceux qui ont acheté la première édition sont lésés puisqu’ils bénéficient d’une édition qui comporte quelques erreurs. Et comme il n’est pas question de vous dire d’acheter la seconde pour profiter de ces réajustements, d’ici quelques jours, vous pourrez télécharger sur ce blog ou sur le site de Dupuis la liste des quelques informations modifiées ainsi que les vrais renvois de nos sources.

Au-delà de ce réajustement nécessaire, ce second tirage est une belle récompense car il signifie que les 5000 exemplaires du premier tirage ont trouvé preneurs. Nous qui escomptions toucher 2500 passionnés, nous voilà bien surpris. Il faut dire que la couverture presse des 75 ans est absolument exceptionnelle. Les médias s’emparent de cet anniversaire et Spirou entre de nouveau dans les foyers. Nous voilà devenus ambassadeurs du message spiroutuel, véritables garants de la mémoire et de l’idée que Spirou est bien plus qu’un simple personnage. Et plus le temps passe, et plus nous nous sentons petits face à cet honneur auquel nous n’aurions jamais prétendu. Mais ramener ce « succès » au seul mérite des journalistes est un peu court ; vous-même, vous portez notre travail de façon assez spectaculaire et nous vous en sommes très reconnaissants.

Alors que je trie les interventions utilisées dans le premier volume, j’en redécouvre certaines écartées… Quel dommage d’avoir dû faire des choix car la matière remisée est tout aussi riche et j’en viens à regretter de ne pas avoir conservé certains témoignages. Mais nous aurions alors fait un livre de 500 pages ! Depuis trois ans, nous avons mené plusieurs centaines d’heures d’entretiens – entre trois et quatre cents ! – dont nous n’avons conservé qu’une partie. Reste la partie cachée de l’iceberg qu’un jour peut-être nous pourrons vous présenter…

Le revers de la médaille… c’est que des petits malins profitent de nos recherches bien malhonnêtement en mettant sur le marché de faux dessins de Spirou par Luc Lafnet… Après les faux-Franquin, les faux Luc Lafnet ! L’idée est si grotesque et les dessins si malhabiles qu’il vaut mieux en rire. Et puis, comme l’écrivait Doisy à l’intention des AdS qui transgressaient les règles du code d’honneur, l’auteur de cette escroquerie s’exclue lui-même…

Malgré tout, l’enquête continue…