16 jan 2013, Commentaires (6)

J-2

Auteur: christelle

Bien, à voir comment à gauche et à droite, les commentaires affluent,  je crois que maintenant, vous avez une petite idée de notre Véritable histoire de Spirou. Tout ceci est très réjouissant, évidemment. La presse nous déroule un beau tapis aux couleurs de Spirou et nous nous sentons comme les porte-paroles de ce cher Espiègle et de tout ceux qui se sont jusque-là tenus dans l’ombre. Vous n’imaginez  pas comme c’est émouvant de les voir revivre. Plus qu’une réhabilitation, il s’agit de les rétablir dans l’Histoire ; et voir apparaître ces photos de Jean Dupuis, par exemple, alors que jusque-là chacun l’avait soigneusement oublié, c’est une sacrée récompense. Rendez-vous compte, quand même, que cet homme qui n’avait pas fait d’études, a monté une imprimerie qui a employé jusqu’à 2000 personnes, et surtout, qu’il a créé trois très grands magazines : Bonnes soirées, Le Moustique (qui existe encore aujourd’hui, 90 ans plus tard, sous le nom de Télémoustique !) et le petit dernier, le Journal de Spirou. Voilà un palmarès qui donne envie d’en savoir plus sur lui, non ?

Mais dans toute cette effervescence médiatique, il y en a un qui, une fois encore, passe à l’arrière-plan. Je veux parler de Rob-Vel. DLa Véritable histoire de Spirou par-ci, La Véritable histoire de Spirou par-là… on est ravis, heureux, mais on parle peu du coup de l’intégrale Rob-Vel qui paraît elle aussi vendredi. C’est vraiment un très beau livre qui permet enfin de découvrir le Spirou de Rob-Vel. Et puis, nous avons particulièrement soigné le dossier qui comporte des dessins inédits de Rob-Vel absolument magnifiques. Du Rob-Vel comme vous n’en avez jamais vus, comme nous n’en avions jamais vus non plus avant qu’ils ne nous tombent dessus ; nous ne sommes pas plus malins que vous !

C’est vrai que ces deux livres représentent un coût non négligeable, mais sincèrement, ne passez pas à côté de cette intégrale. Elle n’est pas un résumé de notre Véritable histoire de Spirou ; elle est riche d’un récit qui lui est propre et ce serait dommage de la considérer avec moins d’intérêt. Elle mérite plus que ça.

Voilà, c’est dit.

Je précise que nous ne touchons aucun droit sur cette intégrale.

Allez, plus que deux nuits dormir avant la sortie…

Amie, partout, toujours,

Spirouette

Commentaires (6) »

  • Patrice dit :

    Raaaaaaaaaahhhhhhhhh !… va-t-on arriver à bien dormir d’ici là ?…
    Perso, je ne vais SURTOUT PAS « snober » l’Intégrale Rob-Vel, si longtemps espérée, puis attendue… Avec des couleurs toutes fraîches, en prime… J’en « salive » d’avance…
    MERCI aux 2 auteurs de nous permettre de savourer ainsi 2 chefs-d’œuvre…

  • Krèstchan dit :

    C’est magnifique comme ouvrage ! Beau papier et impression plus qu’honnête (Et c’est du boulot de nettoyer…)! Il y a si longtemps qu’on attendait cet ouvrage-hommage ! Et grâce au texte d’intro, on en sait un peu plus, j’ai été touché d’apprendre la « fin » de Luc miné par un cancer, si jeune (un an après le décès de sa fille âgée de treize ans) !! Allez, place au show et bon vent et bravo à l’équipe !

  • Roger dit :

    Je passerai à côté des deux, mes repas sont chers à mon coeur. Restauration des bandes de Rob Vel : bel effort mais couleurs trop sombres.

  • christelle dit :

    Bonsoir Roger,
    Merci de recadrer la réalité économique à laquelle, évidemment, nous n’échappons pas non plus nous mêmes… Nous sommes les premiers à déplorer les prix élevés de nos livres et nous n’avons comme excuse à avancer que le coût réel de nos recherches financées par notre éditeur. Ce coût est presque deux fois supérieur à nos droits d’auteurs, et il a bien fallu qu’il entre dans le compte d’exploitation. Une fois encore, le serpent se mord la queue puisque la qualité des recherches que nous avons pu mener est la cause du prix élevé… On aurait pu faire moins cher, et cela aurait réellement été moins bien.
    J’espère que les réseaux de livres d’occasion pourront prochainement pourvoir à tes désirs;
    Bien à toi,
    christelle

  • Pacome dit :

    Mille mercis pour ce superbe ouvrage (autant du point de vue qualitatif que quantitatif) qui nous fait découvrir les coulisses de l’aventure Spirou et qui rend justice à ces véritables pionniers de la BD franco-belge

    Je trouve que les prix de ces livres sont fort raisonnables quand on voit le nombre de pages proposées et la qualité des reliures !

    Vivement le tome 2 relatant l’avènement et le « règne » du Grand Franquin

  • Bamiyan dit :

    Bonjour,

    Je dévore, fasciné, ce livre visiblement très documenté, et j’apprécie notamment la présentation en parallèle des témoignages parfois contradictoires sur tel ou tel sujet.

    Un point noir, néanmoins : la relecture, peut-être un peu hasardeuse, qui a été faite de votre ouvrage. Elle perturbe le plaisir de découvrir ce que vous avez écrit, et anéantit, dans le cas de l’index des citations, votre travail de recherche : passée la vingtaine, la grande majorité des numéros de citations ne correspond pas à l’index publié en page 308, ce qui rend cet index inutilisable.

    L’utilisation erronée, et quasi systématique, de virgules entre le sujet et le verbe ou dans deux propositions interdépendantes, dès la première phrase du premier chapitre, ne facilite pas non plus la lecture.

    Ex. (rien que sur le premier paragraphe de la première page) : « Raconter le parcours d’un personnage tel que Spirou en commenceant par le lancement du journal qui porte son nom, reviendrait… » ou « Jean Dupuis fit d’une petite imprimerie locale, une des plus formidables maisons d’édition ». Des virgules aussi incongrues que d’écrire « Je fais, la vaisselle » !

    Petit problème de dive forcée dans le texte
    de la page 17 : « spon-tanée »

    J’ai enfin relevé quelques fautes d’orthographe, que vous pourrez peut-être faire corriger pour les rééditions éventuelles : « Notre patriarche changeât la face de la BD » (verbe au passé simple, et non au subjonctif imparfait, p. 34), « Carte anniversaire déssinée » (p. 211), « Quelle leçon vous avez donnez là » (p. 218).

    Je tiens néanmoins à vous féliciter une nouvelle fois pour ce superbe ouvrage et la qualité des reproductions qu’il contient, ainsi que pour votre analyse des différents documents et témoignages recueillis.

    Très cordialement,

    Bamiyan Shiff
    Traducteur, secrétaire d’édition

Laisser un commentaire

XHTML– Allowed tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*