Archives: juin 2012

Voilà notre véritable histoire de Spirou… Ecrite, imprimée, reliée… mais pas encore mise en images. Pour l’heure, ce tapuscrit est en exemplaire unique, posé sur un coin de table, accessible à nos visiteurs…

Spi.

18 juin 2012, Commentaires (4)

c’est fini !

Auteur: christelle

aujourd’hui, lundi 18 juin, 14h01, nous avons livré à notre éditeur les sept chapitres du  premier volume de notre Véritable histoire de Spirou.

Ah !!!!!!!!!!! Quel bonheur…

Restent cependant à fignoler les nombreuses annexes et gérer l’iconographie. Et si notre metteur en page nous accorde la place suffisante aux portraits que nous voudrions insérer dans le livre, il nous faudra les écrire. Mais tout ceci n’est rien en comparaison de ce que nous venons d’accomplir, en exactement 2 mois. Deux mois pendant lesquels on a très peu vu le jour, consacré toute notre énergie, nos journées, et la plupart de nos soirées, à Spirou.

Je suggère une nouvelle prescription au code d’honneur des ADS  sur le thème de : « Un ami de Spirou ne compte pas ses heures pour mener à bien ses engagements. »

Allez, pour finir, une photo

mon modeste espace de travail, réduit à une table de machine à coudre ancienne !

C’est fini pour les photos ! C’est fini pour ce soir ! Et bientôt, très bientôt, ce sera fini tout court !

A bientôt,

Spirouette

Spirouette

13 juin 2012, Commentaires (0)

des nouvelles du front !

Auteur: christelle

Bonjour,

Les nouvelles sont bonnes : le texte est terminé et nous en sommes aux tous derniers serrages de boulons : relectures, vérifications, corrections de dernière minute… Je reviens de chez le papetier où j’ai fait relier le tapuscrit et dès ce soir, nous entamons la dernière relecture avant envoi définitif chez l’éditeur, prévu vendredi matin.

Ouf !

Mais ce n’est pas fini pour autant : restent à peaufiner les annexes, vérifier la sélection de l’iconographie… Et pas question de prendre notre temps car les différents intervenants (correcteur,  préparateur de copie, metteur en page…) qui vont prendre notre relais attendent, trépignent…

Mais tout est bon, nous sommes dans les clous sans qu’à aucun moment nous n’ayons revu nos ambitions à la baisse. On aurait bien aimé avoir quelques années de plus pour mener l’enquête mais il parait que ça n’est pas possible…

La semaine passée, nous sommes revenus de notre rencontre avec notre éditeur et Philippe Ghielmetti, le metteur en page, avec des informations concrètes : ce sera un ouvrage de 320 pages, dans le même format que Bravo les brothers paru dernièrement et même aspect (mêmes papier, couverture rigide, aspect mat, etc.). Il sera donc plus grand que les intégrales, ce qui permet une reproduction grandeur nature de la plupart des documents (courriers, pages du journal, etc.).

Pas encore d’info sur le prix, les devis sont en cours. On croise les doigts… Quel qu’il soit, comme vous vous en rendez compte, tous les choix qui ont été faits jusqu’à maintenant l’ont été dans l’intérêt du livre : qu’il soit le plus complet, le plus intéressant et le plus beau possible. La question du prix vient ensuite… Dans cette logique, il est clair que vous en aurez pour votre argent. On fait tout pour !

Le premier volume que nous vous proposons couvrira donc la période 1937-1946 (Les Maisons préfabriquées), soit juste après l’arrêt de Jijé. Compte-tenu du volume de texte, nous n’avons pu aller jusqu’en 1950, comme initialement prévu. Finalement, cette nouvelle césure s’avère tout aussi juste ; donc pas de regrets là non plus.

Voilà voilà.

Cette première étape touche à sa fin, les vacances arrivent à grand pas… c’était une belle et riche aventure. Par chnce, elle n’est pas encore terminée : il nous reste encore quelques décennies à vous raconter. L’enquête continue !

Spirouette.

5 juin 2012, Commentaires (0)

Bibor et Tribar, mille sabord !

Auteur: christelle

Une fois n’est pas coutume, j’utilise cet espace pour vanter la parution d’un album. Mais, vous vous en doutez, il ne s’agit pas de n’importe lequel : Bibor et Tribar de Rob-Vel et Luc Lafnet !

L’heureuse initiative en revient au Coffre à BD dont nous suivons assidûment toutes les nouveautés. Bernard Coulange fait souvent des choix audacieux et grâce à lui, nous pouvons retrouver certaines histoires tombées aux oubliettes depuis des lustres.

Ce Bibor et Tribar était paru dès le premier numéro de Spirou, en 1938, et n’avait connu qu’une édition en album, paru en 1940. Nos deux compères partageaient la vedette avec Tif et Tondu de Fernand Dineur, qui étaient alors avec Spirou, Babouche et Zizette les seules créations du journal, le reste des bandes étant américaines. L’équipe était plus que réduite quand on sait que derrière ces quelques séries, il n’y avait en réalité que 4 personnes. Oui, ils étaient 4 créateurs à faire le Journal de Spirou ; l’époque était pauvre… Mais de tout cela, on vous en parlera dans notre ouvrage. Promis.

Pour l’instant, procurez-vous en hâte cette édition de Bibor et Tribar, et en attendant la parution chez Dupuis de l’intégralité des Spirou de Rob-Vel (prévue en 2013 et pour laquelle nous vous concocterons nous-même un dossier avec des infos et documents complémentaires à notre Véritable histoire de Spirou), familiarisez-vous avec le style de Rob-Vel. Vous aurez alors des éléments en main pour mieux comprendre l’histoire que nous allons vous raconter.

Allez vite sur le lien du coffre à BD et commandez votre exemplaire : http://www.coffre-a-bd.com/cgi-bin/boutique.bin?s=0&S=864

En plus, vous verrez, les histoires sont charmantes.

Toutefois, si vous voulez la suite des aventures de Bibor et Tribar, Bernard Coulange recherche toujours certains scans de pages parues dans le journal Pierrot après-guerre :

« Dans le tome 2, il y aura les seconde et troisième histoires. J’ai toute la 3ème histoire et il me manque les planches 1 à 11, 13 à 16, 31, 39 et 41 de la seconde histoire. »

Si vous pouvez quelque chose pour lui, ce serait sympa !

A tout bientôt,

Spi.