Archives: décembre 2011

21 déc 2011, Commentaires (5)

Cher Spirou…

Auteur: christelle

Bon, le compte à rebours démarre dans quelques jours et nous en sommes encore à défricher de nouvelles pistes… Samedi dernier, nous étions au fin fond de la Bretagne pour y rencontrer la fille aînée de Jijé, Anne. De nouvelles indications, précisisons… et contradictions ! Les souvenirs des uns ne correspondent pas toujours avec ceux des autres…. A nous de faire le tri ! Aller-retour en moins de trente heures, avec une halte chez l’ami Frank Le Gall que nous avons commencé à soumettre à la question à propos de son Spirou. Je précise que nous n’avons fait « que » commencer car son entretien a duré près de trois heures et il reste encore tant de choses à lui faire dire…  Mais pour cela, on a encore le temps puisque les diverses interprétations de Spirou ne seront abordées que pour le dernier tome, à paraitre en 2018. Pour l’heure, donc, l’urgence est au premier volume dont la parution a été avancée à janvier 2013, et non pas avril. Diable : trois mois en moins, il ne nous manquait plus que ça !

Parallèlement à notre livre sur Spirou, Dupuis nous a engagés pour rédiger le dossier d’introduction des intégrales du Valhardi de Doisy et Paape, projet que nous leur avons proposé et qu’ils ont accepté bien volontiers. Il reste encore bien des textes introuvables et c’est vraiment faire oeuvre d’édition patrimoniale que de les présenter dans un recueil.  De plus, le sujet est tellement proche de notre Spirou que bien des choses apprises au cours de notre enquête vont nous servir pour ce dossier Valhardi, et inversement. Vendredi, nous faisons l’aller-retour à Bruxelles  dans la journée pour y rencontrer Eddy Paape et qu’il nous raconte ce qu’on ne sait pas encore sur sa collaboration avec Doisy et son Valhardi.

Nous nous apercevons que nous avons de la matière pour écrire au moins deux tomes 1 de La Véritable histoire de Spirou ! Du coup, il va falloir être sélectif et rester attentif à ne pas faire trop de disgressions. D’où, pour nous, l’intérêt d’avoir de nouvelles tribunes pour y exposer une partie de ce que nous n ’aurons pu raconter avec Spirou. Nous avons cumulé près de 120 heures d’entretiens, épluché des interviews par centaines, plongé dans quelques correspondances, lu par le menu tous les billets du Fureteur parus dans le Journal de Spirou entre 1938 et 1944… et pourtant, il nous semble qu’on a encore des choses à apprendre. Toujours pas réussi à rencontrer la famille de Rob-Vel. Ils sont très enthousiastes à l’idée de nous rencontrer… mais le temps leur manque. Pourtant, il est impensable de boucler notre texte sans les avoir rencontrés. On désespère…

Récemment, Bertrand a rédigé le dossier de l’intégrale du Spirou de Broca à paraitre au printemps 2012. A défaut d’être aussi révolutionnaire que les premières années de Spirou, la période est délicate, complexe… et nous n’avons encore que très peu de documents. Pourtant, ce n’est pas faute de chercher… Mais encore faudrait-il que la famille de Nicolas Broca accepte de nous répondre.

Voilà pour nos dernières nouvelles.

Au fait, inutile de continuer à extrapoler sur le format de notre Spirou. Non, il n’aura rien à voir avec notre Delporte et il n’en a jamais été question ! Dupuis a décidé de rester sur le format des intégrales, classique et agréable.